Dans un article du Parisien publié le 1er septembre 2018 par Florence Méréo, Maître de Caumont a été interrogé au sujet de ce covoitureur italien qui a fortement été condamné pour avoir traversé la frontière avec deux personnes en situation irrégulière.

Maitre de Caumont rappelle qu’il est nécessaire d’être vigilent en cas de déplacement à l’international. En effet, toute personne doit être en mesure de pouvoir justifier de son identité et, notamment, le conducteur du véhicule qui les transporte.

Retrouvez l’intégralité de cet article sur le site internet du Parisien en cliquant ici.