Jugement immédiat : n’acceptez pas !

Comparution immédiate : danger !

 

Refusez d’être jugé sur le champ 

 

  • Pour les délits routiers (alcoolémie, conduite sans permis, stupéfiant, délit de fuite, accident grave, etc…), le procureur peut souhaiter vous faire juger dans les heures suivant votre interpellation.
  • Cette procédure –plus connue sous son ancien nom de « flagrant délit »- est une très mauvaise affaire.
  1. Parce que vous n’avez pas le temps de préparer correctement votre défense.
  2. Parce qu’il est rare qu’un avocat spécialisé en droit pénal automobile puisse se rendre disponible pour venir vous défendre avec de fortes chances de succès, dans un si court délai.
  3. Et parce que toutes les erreurs ou omissions commises dans votre défense devant le tribunal correctionnel ne pourront plus être « rattrapées » devant la Cour d’Appel.
  • Mais, vous avez toujours le droit de refuser ce jugement immédiat, pour pouvoir préparer correctement votre défense.
  • Alors, quel que soit le délit qu’on vous reproche, demandez à être jugé ultérieurement et prenez contact, dès votre remise en liberté, avec un avocat spécialisé.

 

Liste de tous les conseils d’urgence