Zéro point (48SI) ou permis en danger

permis à points

  • L’annulation de permis par défaut de point est l’une des situations les plus pénalisantes voire tragique professionnellement ou familialement dans laquelle vous puissiez vous retrouver.
  • Pour ne pas en arriver là, il faut donc commencer par suivre de très près l’évolution du capital de votre permis à points.
  • Pensez à conserver tous les documents (procès-verbaux, avis de (risque de) retrait de points, jugements, avis de retrait de point(s) par le ministère de l’intérieur, etc…) relatifs aux infractions qui entraînent des retraits de points.
  • Passez voir régulièrement à la préfecture où en est votre capital dès qu’il vous semble sensiblement diminué par les différentes infractions commises. Vous pouvez aussi obtenir le nombre de points restant sur votre permis par internet : www.interieur.gouv.fr , après avoir obtenu de la préfecture votre code confidentiel.
  • Ainsi, vous saurez quand faire un stage de récupération de points avant qu’il ne soit trop tard (c’est-à-dire avant la lettre recommandée avec accusé de réception vous avisant que vous n’avez plus de point sur votre permis : référence «48 SI»).
  • Dès lors que vous recevez une première lettre recommandée «48 M» (ou «48 N» pour les permis probatoires à 6 points), vous avertissant de la perte d’au moins la moitié de votre capital de points, contactez immédiatement votre avocat.
  • Appelez-le au plus vite, avant ou dès réception de la fameuse lettre recommandée « 48 SI» d’annulation de permis.
  • Et même si vous avez déjà rendu votre permis de conduire, il n’est sans doute pas trop tard pour agir.
  • Mais alors, il faut appeler votre avocat sur le champ, pour qu’il puisse engager, sans délai, les démarches en vue de sauver votre permis.

 

Liste de tous les conseils d’urgence